L’épatant Componibili

Componibili est mon hommage à Anna Castelli Ferrieri, une femme épatante qui considérait la création comme un acte d’amour.  Quelle bonne idée !

Anna, la visionnaire

Première femme diplômée du Politecnico de Milan, Anna Castelli Ferrieri fonde avec son mari Giulio Castelli en 1949, Kartell – le roi du mobilier plastique au design insolite. Elle s’impose comme une évidence dans le cercle très fermé et masculin des designers italiens. Sa prise de risque en utilisant des matériaux tels que le plastique, le polyuréthane ou le métal, considérés à l’époque, comme alternatifs lui permettent de créer de nouvelles formes élégantes et fonctionnelles.

« Je me demande toujours si je suis fidèle à mon objectif, à savoir améliorer d’une manière ou d’une autre la qualité de la vie, ne pas trahir la qualité éthique de mon travail. » Anna Castelli Ferrieri

Les bouleversantes années 60

A la fin des années 60, le mode de vie amorce un profond bouleversement. Les gens, à présent, vivent seuls, puis se marient, puis déménagent, puis divorcent, puis re-déménagent, puis se remarient… Anna Castelli Ferrieri en jeune femme engagée a très rapidement saisi toutes les nuances de cette nouvelle ère. En créant en 1967 Componibili, à la modularité légendaire, elle offre un mobilier moins formel, moins bourgeois, qui accompagne son propriétaire dans toutes les étapes de sa vie – tantôt auprès de son lit en chevet idéal, tantôt dans sa salle de bain en fidèle rangement.

Le plastique, c’est fantastique

Componibilli est composé de la nouvelle technologie ABS, un plastique de qualité, solide et brillant, que l’on retrouve même dans la composition de la  fameuse brique Lego. Ce matériau ultra moderne fait entrer le module Componibili dans la cours des grands à l’apparence luxueuse, aux lignes épurées et au style avant-gardiste Space Age. Aujourd’hui,  il habille notre intérieur avec une touche vintage unique.

Ce module était à l’origine de couleurs Pop rouge, noir et blanc. Aujourd’hui, il se pare d’or ou d’argent. Les trous dans les portes ajoutent un impact visuel en formant des points noirs sur tous ces modèles colorés. Pour célébrer cet objet culte, des designers renommés de Philippe Starck à Angela Missoni, offrent des interprétations aussi diverses que ludiques et décalées.

Signé Philippe Starck

 

Photographies : Componibili, 1967, signé Anna Castelli Ferrieri, édité par Kartell © Kartell © Valerio Castelli

5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *